18 Dec, 2017

argiliereFICHE D’IDENTITE

Bihorel est une commune du département de la Seine-Maritime et de la région Haute-Normandie. Elle appartient à la Métropole Rouen Normandie.
Elle est située au nord de Rouen, à 5 mn du centre ville.

  • Population : 8424 habitants (population légale en vigueur au 1er janvier 2016, d’après le recensement réalisé en janvier-février 2015)

  • Superficie : 2,51 km2

  • Trois quartiers : le Chapitre, le Plateau des Provinces, Bihorel Village

  • Habitants : Bihorellais/Bihorellaises

Quelques chiffres

  • Une crèche municipale (sur deux sites) et une crèche et halte-garderie

  • Quatre écoles publiques, deux écoles privées, un collège public, un collège privé

  • Deux résidences pour personnes âgées

  • Plus de 190 activités économiques
  • Un tissu associatif dynamique, 80 activités associatives, culturelles, de loisirs

  • Des complexes sportifs, une piscine, un hippodrome

  • Des salles d’exposition et de spectacle

  • Une école de musique intercommunale

  • Des aires de jeux, city-stades, rampe de skateboard, etc…

  • Un réseau de pistes cyclables et de sentes

  • Un réseau de bus efficace

Relations internationales

La Ville est jumelée avec Uelzen (Allemagne), Kegworth (Angleterre), Baix-Camp (Espagne), Torgiano (Italie), Wejherowo (Pologne), Tikare et Rouko (Burkina Faso).
Plus plus d’infos, rendez-vous sur le site de l’association Europe Echanges.

Un peu d’histoire

Née le 13 avril 1892, Bihorel est la plus jeune commune de la Métropole Rouen Normandie. Elle était auparavant un quartier de Bois-Guillaume et a été baptisée du nom d’un chemin qui portait le nom de «Sente Bihorel». Elle a été  également surnommée «Le Montmartre Rouennais», non pas en référence à son altitude, mais parce qu’à partir des années 1930, on y organisait bon nombre de fêtes, bals, carnavals et spectacles qui attiraient les foules.DSC_1141

Le premier maire est un certain Docteur Caron. Son buste est installé dans les jardins de l’Hôtel de Ville.

La Ville possède un beau patrimoine avec notamment :  l’Eglise Notre-Dame-des-Anges, construite de 1866 à 1868, elle fut peinte par Paul Gauguin, mais aussi le Champ de Course des «Trois Pipes», grand lieu de divertissement historique de la Ville et de renommée régionale, ou encore les anciens laboratoires pharmaceutiques des frères Gascard, célèbres pour leur Eau des Jacobins.

Le 1er janvier 2012, la Ville de Bihorel a fusionné avec sa voisine Bois-Guillaume, formant la “commune nouvelle” de Bois-Guillaume – Bihorel. Le 18 juin 2013, le Tribunal administratif de Rouen a prononcé l’annulation, à compter du 31 décembre de la même année, de l’arrêté préfectoral instituant la commune de Bois-Guillaume – Bihorel.

Au 1er janvier 2014, Bihorel est redevenue une entité administrative distincte de Bois-Guillaume.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com