18 Nov, 2017

Prévention des risques majeurs

L’Etat et les collectivités territoriales ont un rôle essentiel à jouer dans la prévention des risques majeurs, ainsi que dans la gestion de ces risques.
Une série de dispositions législatives et réglementaires leur impose d’informer préventivement les populations des risques majeurs auxquels elles pourraient être exposées. Le préfet, les propriétaires, les industriels et surtout le maire sont désormais tenus de responsabiliser les citoyens exposés aux risques majeurs.
Une série d’actions d’information préventive et de communication passe notamment par la réalisation d’un Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) ou encore un Plan Communal de Sauvegarde (PCS).

Bons réflexes en cas d’alerte industrielle

zone de Rouen

Télécharger (PDF, 3.8MB)

Le DICRIM
Document d’information communal sur les risques majeurs

Notre commune est exposée à des risques naturels et technologiques majeurs. Bien que les dangers soient localisés dans certaines parties du territoire communal, chaque habitant a droit à une information préventive.

Le DICRIM a pour objectif d’exposer tous les risques auxquels on peut être confronté à Bihorel.

La commune de Bihorel est exposée à :

  • 2 risques naturels : Inondation et Mouvement de terrain (cavités souterraines)
  • 2 risques technologiques : Transport de matières dangereuses et Risque industriel.

Télécharger le DICRIM

Télécharger (PDF, 693KB)

Le PCS
Plan Communal de Sauvegarde

Pour faire face aux risques, la Ville a mis en place un Plan Communal de Sauvegarde (PCS). Il détermine en fonction des risques connus, les mesures immédiates de sauvegarde et de protection des personnes et fixe à l’échelon communal l’organisation nécessaire à la diffusion de l’alerte et des consignes. Il recense les moyens disponibles et définit la mise en œuvre, par la commune, des mesures d’accompagnement et de soutien de la population.

Le PCS est obligatoire dans les communes dotées d’un plan de prévention des risques naturels prévisibles approuvé ou dans le champ d’application d’un plan particulier d’intervention arrêté.

La mise en œuvre du PCS relève de chaque maire sur le territoire de sa commune et doit être en cohérence avec les plans de secours départementaux établis par le préfet.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com