12 Dec, 2018

Par Claude Heu

En octobre 1919, le projet du monument aux morts est adopté pour être implanté dans le cimetière.
Novembre 1919, un hommage aux 113 soldats morts pour la France est rendu à Bihorel parmi lesquels on compte 19 disparus. L’inauguration du monument conçu par l’architecte Eugène Fauquet a lieu en juin 1920, a été exécuté par l’entreprise Chouard entrepreneur à Bihorel et Auguste Cher sculpteur. Le 11 novembre 1920 est fêté l’armistice et le cinquantenaire de la troisième République par un lâché de pigeons par la société Colombophile, l’Alliance de Bihorel qui de 1914 à 1919 mit son colombier à la disposition de l’État. À ce jour malheureusement depuis un siècle de « Guerre et conflit » nous inscrivons toujours le nom de nos valeureux soldats.

 

 

Les commentaires sont fermés

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com