23 Aug, 2017

(article de novembre 2015)

????????????????????????????????????

C’est peut-être le secret de son éternelle jeunesse. A 73 ans, Jean Jacqueson est adepte du roller en ligne. Licencié au GCOB rando roller, le sportif n’est pas prêt de raccrocher les patins et se voit bien continuer tant que sa forme le lui permet. Et la forme, il l’a !

On lui donnerait facilement 20 ans de moins. Dynamique, plein de vitalité, Jean Jacqueson est licencié à Bihorel depuis 2003. Sportif, il s’entraine avec son club chaque mercredi soir et participe aux randos du dimanche.

“J’avais patiné dans ma jeunesse. Et puis j’ai décidé de m’y remettre vers 61 ans”, raconte Jean Jacqueson.
Le roller, c’est un peu une suite logique dans son parcours de sportif. “J’ai toujours fait de la rando et de l’équilibre, car j’ai fait de la moto et du vélo”.
Les chutes ne font pas peur à ce pétulant senior. “Le roller n’est pas plus dangereux que le vélo. C’est sûr, il m’est arrivé de tomber…. mais quand on tombe, on se relève!” lance-t-il.

La performance de l’endurance

Ce qu’il recherche dans le roller ? “Vraiment pas la vitesse.  C’est sûr que j’aimerais rouler plus vite, mais ce que je recherche, c’est plus la performance de l’endurance”.
Jean Jacqueson a participé cette année aux 24h du Mans en rollers, en équipe. “Ce qui m’a intéressé, c’était de voir de quoi j’étais capable”.

Et à 73 ans, il est capable d’avaler 100 kilomètres en roller, avec son club. Le sportif pratique également le cyclisme en solo, et le ski lorsqu’il se rend à la montagne chaque année.
Pour Jean, le roller, et le sport en général, ce n’est pas une histoire d’âge… “On peut même commencer tard. Tant qu’on n’a pas de problème physique et qu’on a l’équilibre, on peut apprendre !”

Les commentaires sont fermés

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com