23 Aug, 2017

La Ville de Bihorel se mobilise à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Les élus s’engagent dans un clip vidéo, lancé le 25 novembre, et une campagne d’affichage.

Une femme décède tous les trois jours, victime de son conjoint ou ex-conjoint : 122 femmes ont été tuées en 2015.

Une femme sur trois dans le monde est victime de violences dans sa vie, dans la sphère privée ou dans la sphère publique. Souvent elle connaît son agresseur.

Le clip, réalisé par le service communication de la Ville de Bihorel, est à l’initiative de Nathalie Lecordier, adjointe en charge des affaires sociales : 
“Cette vidéo permet de mettre en évidence un certain nombre de violences que subissent les femmes au quotidien en France et dans le monde.
L’objectif de cette campagne est d’aider les femmes victimes de violences à sortir du silence, de les inciter à parler, à sortir de la honte. Les violences faites aux femmes sont intolérables, ensemble nous pouvons les combattre.”

Vous êtes concernée? Appelez le 39 19 : c’est un numéro anonyme et gratuit. Des professionnels vous écoutent et vous accompagnent.  


Le 25 novembre, une journée symbolique

Le 17 décembre 1999, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 25 novembre Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et a invité les gouvernements, les organisations internationales et les organisations non gouvernementales à organiser ce jour-là des activités pour sensibiliser l’opinion au problème.
Les militants en faveur des droits des femmes ont choisi en 1981 la date du 25 novembre comme journée de lutte contre la violence, en mémoire des trois sœurs Mirabal, militantes dominicaines brutalement assassinées sur les ordres du chef de l’État, Rafael Trujillo (1930-1961). (source : http://www.un.org/fr/).
Plus d’infos sur :


www.stop-violences-femmes.gouv.fr

Les commentaires sont fermés

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com