1 May, 2017

IMG_2474La Grange : les expos ont le champ libre

Vestige d’un Bihorel agricole, la Grange de la Petite Madeleine est aujourd’hui un haut-lieu de la culture de la ville et accueille notamment de nombreuses expositions picturales.

Depuis l’extérieur, elle a le charme des vieilles bâtisses de briques rouges du XIXe et offre, avec l’ancien fouloir à pommes, un petit coin de campagne au coeur de la ville. A l’intérieur, ses poutres apparentes, son côté si authentique et son ambiance feutrée ne déçoivent pas le visiteur qui la découvre pour la première fois.
Modèle d’architecture rurale, la Grange de la Petite Madeleine est aussi un lieu incontournable de la culture bihorellaise. 22 expositions de peinture au programme de l’année 2011, pour une seule en 2001, font de l’art pictural sa «spécialité» depuis maintenant quelques années. Broderies, sculptures et autres arts créatifs y trouvent également leur place. «La Grange», comme l’appellent les Bihorellais, accueille aussi des conférences et des débats, mais aussi des projections de documentaires.

Un peu d’histoire…fond_site_cat

La Grange de la Petite Madeleine date du XIXe siècle. Elle faisait partie d’une ferme du même nom, souvent appelée ferme à Pécot, du nom de son dernier exploitant (qui donne également son nom à la mare à Pécot, située à côté de l’hippodrome des Trois Pipes). Le manoir de la Petite Madeleine, propriété des religieux de Sainte-Catherine (devenu plus tard celle de l’Hôtel Dieu de Rouen) se trouvait juste derrière la Poste.
Source : Espaces verts et belles demeures, Groupe d’Histoire et d’Etudes de Bihorel

 

Activités :


Cette salle accueille régulièrement des expositions de peinture, et ponctuellement des conférences.
Adresse : rue de Verdun

 

Les commentaires sont fermés

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com