9 Aug, 2020

Cet été, l’accueil de loisirs se déroule dans des conditions particulières. Bien entendu, le respect du protocole sanitaire est indispensable. Mais les animateurs ont décidé que cela n’empêcherait pas les enfants de passer un bel été. Le point avec Amandine Zuliani, directrice de l’accueil de juillet, à l’école G. Méliès, accompagnée d’Oriana Passerieux, son adjointe.

«  Certains parents sont réticents par rapport au virus, d’autres craignaient que les enfants ne puissent pas pleinement s’amuser avec toutes les restrictions imposées », expose Amandine Zuliani, directrice de l’accueil de loisirs de juillet. « De ce fait, nous avons nettement moins d’enfants cette année : 90 par jour en moyenne, contre 150/200 les autres années ».

Le respect des mesures sanitaires : la priorité

« Nous suivons de près les mesures sanitaires », souligne la directrice. « C’est la priorité. A chaque nouveau protocole, on s’organise en urgence ». Actuellement (ndlr. Le 31 juillet) les mesures sont les suivantes : masques obligatoires à partir de l’âge de 11 ans (et pour le personnel encadrant), distances physiques dans le car et à table, lavage des mains régulier, aération des locaux, nettoyage et désinfection deux fois par jour, etc. « On décontamine tout le temps ! », résume Oriana Passerieux, une animatrice. « Mais on apprend à vivre avec. Finalement, on s’adapte ».

Faire autrement, réinventer

S’adapter, c’est faire autrement, réinventer : les animateurs favorisent les jeux extérieurs, proposent des sorties en extérieur (ferme pédagogique, parc de loisirs etc), font la lecture aux petits (pour éviter qu’ils touchent les livres), mettent en place des ateliers cuisine où chacun dispose de ses propres ustensiles, limitent le nombre de jouets (qu’ils nettoient plusieurs fois par jour), etc.

Evidemment, il n’y a pas de spectacle de fin de centre cette année. « A la place, nous avons monté un film avec des chants, des danses, une publicité, des photos… que nous avons présenté aux parents. Et finalement ils étaient ravis de voir ce qui se passe à l’intérieur du centre », relate Oriana.

« Les enfants étaient vraiment contents de retrouver leurs copains et ont vite assimilé les règles. Pour certains, elles avaient déjà été apprises à l’école. Bien sûr, nous les rappelons chaque jour » raconte Amandine. « Tout le monde joue le jeu : que ce soit les enfants comme les parents qui n’hésitent pas à garder leur enfant au moindre symptôme et à le faire tester ».

Août : comment s’inscrire

Les activités se poursuivent en août. Et il est encore temps de s’inscrire, en contactant le service jeunesse, par téléphone au 02 35 59 56 15 ou par mail à service.jeunesse@ville-bihorel.fr. Il est possible également de s’inscrire directement auprès des directeurs de centre (s’il ne s’agit pas d’une première inscription).

Pas de commentaires

You must be logged in to post a comment.