26 Sep, 2020

A 21 ans, il est le plus jeune de ce mandat. Thomas Delaunay vient d’être élu conseiller municipal. Une nouvelle casquette pour le jeune Bihorellais, par ailleurs chef d’entreprise et étudiant en communication. Rencontre…

Style décontracté, attitude posée, il dégage un calme et une assurance naturelle pétrie d’humilité. Thomas Delaunay vient de faire son entrée au conseil municipal. Le jeudi 28 mai, à quelques heures de son premier conseil, le jeune Bihorellais a accepté de nous livrer quelques mots, même s’il dit “préférer l’action aux grands discours”.

Son nom ne vous est probablement pas inconnu. Thomas Delaunay n’est autre que le petit-fils de Daniel Delaunay, ancien élu (conseiller municipal, adjoint puis premier adjoint) et entrepreneur à Bihorel, et le fils de Didier Delaunay, président de la Société des Courses hippiques, à Bihorel.
“Je ne ressens pas vraiment de pression mais une réelle envie de faire autant que mon grand-père pour la commune”, confie le jeune homme. “Je suis fier de suivre ses traces et je ferai tout pour prolonger son engagement”.

J’avais envie de m’engager
pour ma commune

Son entrée en politique ? Thomas préfère parler d'”engagement citoyen”. “Je n’ai pas d’étiquette politique. Forcément, j’ai un background, mais j’arrive seulement, je n’ai pas encore fait mes armes”.
Il raconte : “Quand Pascal Houbron m’a proposé de rejoindre sa liste, j’ai trouvé ça challengeant. Je pense qu’il souhaitait apporter un souffle nouveau, rajeunir le conseil municipal”, raconte Thomas Delaunay.

“J’ai toujours été intéressé par la politique, qu’elle soit locale, régionale ou nationale, donc cela m’intéressait fortement de m’impliquer dans une institution. Je suis bihorellais depuis l’âge de mes deux ans. J’ai envie de m’engager pour ma commune. J’ai toujours eu une forte implication dans les associations de la ville : sportives quand j’étais plus jeune, et aujourd’hui dans les Courses hippiques et les animations”.

S’il a la fraicheur de la jeunesse, le jeune homme ne manque sûrement pas d’expérience. A 18 ans déjà, Thomas créait déjà son agence d’événementiel et audiovisuel T. Delaunay. Animation, spectacle, réseaux sociaux, prises de vue drone… font partie du quotidien de ce jeune entrepreneur, par ailleurs étudiant en 4e année dans une école de communication (ISCOM, à Rouen).

Thomas Delaunay fera partie de la Commission communication, emmenée par l’adjointe Maryse Chaillet : “je regarde ce que font les services, et ils le font bien. Ces dernières années, la com a vraiment bien évolué. Il faudra assurer les mêmes services, mais en essayant d’apporter des choses nouvelles qui peuvent nous permettre de nous démarquer des autres villes.
Pour le moment, je vois les choses de loin, mais j’espère apporter un regard neuf”
.

Très actif, Thomas sait qu’il devra se dégager du temps pour assumer sa nouvelle mission et cela lui tient à coeur.

Pas de commentaires

You must be logged in to post a comment.