26 Sep, 2020

Il vient tout juste d’être promu au grade de Chevalier des Arts et des Lettres. Scénariste de Bandes dessinées, le Bihorellais Fred Duval a accepté de nous ouvrir les portes de son atelier de la rue de la Hêtrée, le temps de nous parler de sa passion devenue son métier il y a presque 25 ans.

“J’ai toujours voulu faire ça, et j’ai eu la chance d’avoir du succès assez vite, ce qui m’a permis d’en faire mon métier”, raconte Fred Duval.

En 23 ans, le scénariste a écrit environ 150 albums, et vendu plus de 3 millions d’ouvrages. Son univers ? La science fiction et les récits historiques.
Dans son bureau, de nombreux livres, et un ordinateur devant lequel il passe le plus clair de son temps. “Je travaille 6 jours sur 7, de 8h30/9h à 19h/20h. Le matin, je fais du sport, et souvent je fais des recherches, avant de passer à l’écriture. J’ai une grande faculté de concentration. Je ne fais pas les choses dans la douleur. Après… c’est un métier qui demande beaucoup de travail et d’engagement”.

Face à ses personnages

“C’est ma passion. J’aime écrire pour le dessin, visualiser, réfléchir au trait du dessinateur, proposer un découpage. J’apprécie particulièrement la tranquillité de l’écriture, ce moment où, dans le silence, on est face à ses personnages”, raconte l’auteur.

Passionné de littérature, Fred Duval lit énormément : “un à deux romans par semaine. Et des BD, bien sûr, pour suivre ce qui se fait et m’imprégner des nouvelles formes de narration”. Et d’ajouter : “Je fais aussi beaucoup de photo pour me constituer une banque d’images. Le visuel, c’est ce qui m’inspire”.

“La BD, c’est d’abord un travail de collaboration”

On l’imagine écrivain solitaire. Et pourtant… “Je ne reste pas cloitré dans mon bureau. La BD, c’est d’abord un travail de collaboration”.
Il développe : “J’ai quelques camarades avec qui je travaille depuis longtemps. Il y a eu aussi des collaborations pour un livre et des rencontres qui ont débouché sur des projets communs”, résume l’auteur. “Mon travail dépend de l’envie ou non de travailler ensemble. Et j’ai désormais une chance : on vient me chercher !”

Il adapte Michel Bussi

Depuis bientôt six ans, Fred Duval collabore avec une autre figure locale de la littérature : Michel Bussi.
“Nous avons sorti une adaptation en BD des Nymphéas noirs”. Paru en janvier 2019, l’album rencontre un succès critique et commercial, et a reçu de nombreux prix et deux nominations aux Eisner awards (Etats-Unis).
Deux autres adaptations de romans de Michel Bussi sont déjà en préparation : Un avion sans elle, et Ne lâche pas ma main.

Le scénariste travaille par ailleurs sur d’autres projets. “Je continue Renaissance, une série ultra réaliste qui se passe en 2084, et je poursuis mes vieilles séries comme Hauteville House etc”.

Une heureuse surprise

Sa nomination au grade de Chevalier des Arts et des Lettres est pour lui “une heureuse surprise” : “la demande vient d’un lecteur qui me suit depuis longtemps. En tant qu’auteur, on ne mesure pas l’importance qu’on peut avoir pour certains lecteurs”.

Julie DUBOIS

Pas de commentaires

You must be logged in to post a comment.